Trémie – Principe de fonctionnement et secteurs d’activité

La trémie peut faire référence à plusieurs éléments dans divers domaines. Dans le cas présent, il s’agit d’un grand entonnoir dont la fonction est de recueillir, stocker et verser des matières. Elle est utilisée pour le convoyage de ces matières solides et pondéreuses ainsi que pour la gestion de leur flux.

Qu'est-ce qu’une trémie ?

Une trémie peut regrouper plusieurs choses dans différents domaines.

· En architecture, la trémie est une ouverture réalisée dans un plancher ou un mur pour y placer un escalier, un ascenseur ou une cheminée.

· En urbanisme, la trémie est une voie d’accès contournant un obstacle de manière aérienne ou souterraine. Elle se différencie du tunnel qui traverse l’obstacle et du pont qui enjambe l’obstacle.

· En génie civil, la trémie est une tranchée d’accès à un souterrain.

Cependant, dans le domaine qui nous intéresse, une trémie est un grand entonnoir dont la fonction est de recueillir, stocker puis verser par gravitation des matériaux destinés à subir un traitement spécifique. De forme pyramidale ou conique, il peut être en bois, en métal ou dans bien d’autres matières. Il permet également d’alimenter le tapis d’un convoyeur à bande ou d’y recentrer le flux.

Par extension, la trémie est également le réservoir à grain d’une moissonneuse-batteuse, un silo à grain non fermé, une mangeoire à oiseaux, un réservoir de produits d’épandage, une citerne de navire transportant des matières spécifiques ou encore un wagon transportant des matières pondéreuse capable de se vidanger à sa base.

 

 

Quel est le principe de fonctionnement d’une trémie ?

Les matériaux à distribuer sont extraits de la zone où ils étaient stockés vers le convoyeur. Le convoyeur à bande oriente les pièces jusqu’à la trémie ou déverse les surplus dans la trémie, selon l’utilisation. Une trémie à lame permet notamment d’assurer le stockage et l’orientation des matériaux.

La trémie recueille la matière dans un premier temps. Par la suite, elle va soit la stocker, soit la déverser. Lorsqu’elle déverse la matière, elle peut être équipée de manière à freiner la chute et ainsi à gérer le flux.

A quoi sert une trémie ?

La trémie sert à stocker et à faciliter le chargement de matières par gravitation, notamment dans des bols centrifuges. En conséquence, elle a le plus souvent une forme de pyramide inversée avec une base carrée.

Une trémie est utilisée pour la régulation des flux de matières stockées. En cela, elle est un outil :

·         de réception : elle recueille la matière ;

· de réserve : elle stocke la matière dans sa cuve de stockage ;

· de tampon doseur : elle permet de réguler les débits d’écoulement et de vidage.

La trémie peut recueillir une multitude de matériaux solides en vrac, selon les secteurs d’activité dans lesquels elle est employée :

· blé, farine, céréales ;

· cailloux ;

· sable ;

· poudre, graines ;

· charbons, minerais ;

· gélules, pilules ;

· fruits ;

· béton ;

· etc.

Les différents types de trémie

Il existe deux types de trémie : les trémies vibrantes et les trémies à bandes.

La trémie vibrante

La trémie vibrante est idéale pour les problèmes de colmatage occasionnés par des matières collantes. Ces matières ont en effet tendance à former des agglomérats qui vont ensuite réduire les capacités de stockage, perturber l’écoulement, voire même boucher l’évacuation.

La trémie vibrante évite ces inconvénients grâce à de petits chocs et vibrations qui vont empêcher la matière d’adhérer aux parois ou de s’agglomérer et ainsi de faciliter son écoulement.

Elle est idéale pour des domaines tels que la viticulture, le transport de sable et de matières humides, etc.

La trémie à bande

La trémie à bande sert à doser la matière recueillie et stockée lorsqu’elle est déversée. Les bandes sont plus ou moins larges selon le domaine d’activité et/ou les matières concernées. Elle permet de transporter en flux continu, en douceur et avec homogénéité des matières vers une autre machine, de type convoyeur à bande, bol centrifuge, etc. La bande tourne sur un tambour d’entraînement et de renvoi ; des dispositifs peuvent limiter la hauteur et la largeur de la matière pour mieux gérer le flux.

Elle est idéale dans des domaines tels que l’industrie du bois, l’industrie du recyclage, l’agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique, la cosmétique, etc.

En résumé, la trémie vibrante convient à une meilleure extraction des matières de la cuve et la trémie à bande évite le brassage des matières grâce à un transport tout en douceur.

Conseils d’utilisation d’une trémie

En cas de manipulation de matériaux pâteux ou collants risquant de boucher le système d’évacuation ou d’encombrer les parois de l’outil, il est conseillé d’utiliser une trémie dite vibrante équipée d’un moteur vibrant ou d’un percuteur automatique. Cela permettra de faciliter l’écoulement du produit en évitant des colmatages par des petits chocs qui ne risqueront pas de déformer le support.

En outre, choisir un modèle de trémie blindée est également un moyen de favoriser l’écoulement du produit en évitant que les matériaux collants ne restent accrochés aux parois.

Pour quels secteurs d’activité est-elle conçue ?

La trémie convient à de nombreux secteurs d’activité :

· l’industrie cosmétique ;

· l’industrie pharmaceutique ;

· l’industrie médicale ;

· l’industrie agro-alimentaire ;

· la plasturgie ;

· le transport ferroviaire et le déchargement de wagon ;

· le transport naval et le déchargement de navires ;

· la biotechnologie ;

· les industries chimiques ;

· l’industrie minière ;

· la chaudronnerie ;

· la métallurgie ;

· la construction ;

· l’industrie automobile ;

· l’industrie du bois ;

· le recyclage ;

· les industries pétrolières ;

· la production viticole ;

· etc.

Les nombreuses fonctionnalités de la trémie ainsi que ses différentes méthodes de transport, de stockage et de gestion des flux, en font un outil efficace et pratique qui convient à de multiples secteurs d’activité.